Vous venez de trouver un hôtel à Tikehau. Il vous faut désormais trouver les moyens de gagner l’atoll. La solution la plus pratique sera par voie aérienne. Rapidement accessible depuis Tahiti et l’atoll voisin de Rangiroa, Tikehau ne bénéficie que de quelques correspondances en semaine. Par conséquent, il s’agit de bien penser son itinéraire et de faire les réservations des vols bien à l’avance. En effet, les places sont limitées selon la période de l’année, notamment pendant les mois estivaux. Quand partir et comment aller à Tikehau ? Voyons ensemble les possibilités qui s’offrent à vous.

Quelle période pour aller à Tikehau ?

L’atoll de Tikehau appartient à l’Archipel des Tuamotu. La plupart des îles sont ce qu’on appelle des îles basses. Sans montagne, leur relief se situe juste au-dessus du niveau de la mer. Les nuages ne peuvent donc pas s’accrocher aux sommets des massifs. Poussés par les vents, ils ne font que survoler les terres émergées. En conséquence, si les températures dans les Tuamotu sont aussi chaudes que sur les îles de la Société, les précipitations y sont en revanche beaucoup moins élevées.

En l’absence de pluies torrentielles, toute l’année semble propice à un séjour sur Tikehau. Néanmoins, il y aura forcément plus de précipitations pendant la saison humide. Et lorsqu’il pleut, c’est un peu tout le programme des vacances qui tombe à l’eau. Aussi, nous vous déconseillons les mois de décembre à mars. Pour un plus grand confort, privilégiez la période de l’hiver austral pour aller à Tikehau. L’idéal serait un voyage compris entre les mois de août à octobre.

Comment rejoindre Tikehau et les Tuamotu ?

Comment rejoindre Tikehau et les Tuamotus ?

1ère étape : Gagner Tahiti

Pour les voyageurs en provenance d’Amérique du Nord ou d’Europe, il n’existe aucune connexion internationale directe avec l’atoll de Tikehau. Il faudra nécessairement transiter par l’aéroport international sur l’île de Tahiti. Pour cela, rendez-vous sur les plateformes de réservations de vols internationaux : avec Air France et Air Tahiti Nui depuis l’Europe, avec United Airlines depuis l’Amérique du Nord. Selon vos horaires d’arrivée, vous devrez certainement passer une nuit à Papeete avant de prendre un vol intérieur pour Tikehau.

Cette escale sur Tahiti sera le moment idéal pour vous approvisionner dans les nombreux commerces de Papeete. En effet, l’atoll de Tikehau est assez isolé et souffre parfois de problèmes de ravitaillement. Pensez à acheter crème solaire, répulsifs contre les moustiques, lunettes de soleil et couvre-chef si vous n’en aviez pas encore. Également, n’hésitez pas à vous procurer quelques extras, notamment pour la nourriture et certaines boissons introuvables sur l’atoll. Sachant que la plongée à Tikehau est une activité incontournable, vous pouvez aussi acheter un masque et un tuba à votre taille pour un confort optimal une fois sur place.

En fonction des horaires de votre vol international retour, vous aurez besoin d’effectuer une seconde halte d’une nuit sur Tahiti. Réservez un hôtel proche de l’aéroport de Faa’a, afin d’éviter les embouteillages à Papeete.

2e étape : Prévoir un itinéraire en Polynésie

Vue aérienne de Tikehau, Polynésie française

L’atoll de Tikehau possède son propre aéroport. Grâce à la compagnie aérienne locale Air Tahiti, les vols depuis l’île de Tahiti sont presque quotidiens. Par ailleurs, la durée du vol n’excède pas une heure. En revanche, les prix sont assez élevés. Comptez près de 370€ par personne pour un vol aller-retour Tahiti-Tikehau.

Comme l’immense majorité des visiteurs, vous ne limiterez pas votre séjour en Polynésie française à Tikehau. Votre passage sur l’atoll ne sera vraisemblablement qu’une étape d’un itinéraire plus large. A ce titre, Air Tahiti dispose d’offres à l’attention des voyageurs internationaux. Il s’agit des fameux Pass multi-îles d’une durée de 28 jours. Ces derniers permettent de visiter plusieurs îles selon des formules et des itinéraires pré-établis et non modifiables après départ.

Deux Pass Air Tahiti intègrent Tikehau dans une formule multi-îles :

  • Pass Lagons (environ 450€) incluant Moorea, Rangiroa et Fakarava
  • Pass Bora-Tuamotu (environ 580€) incluant Moorea, Huahine, Raiatea, Maupiti, Rangiroa et Fakarava

Les deux formules sont alléchantes. Laquelle choisir pour aller à Tikehau ? Pour les passionnés de plongée sous-marine, le Pass Lagons est un incontournable. Pour une première expérience de la Polynésie française, le Pass Bora-Tuamotu donne une vision plus large de la diversité polynésienne. Dans les deux cas, les Pass Air Tahiti sont d’abord une économie de temps et d’argent par rapport aux vols réguliers classiques.

3e étape : À votre arrivée à Tikehau

Lagon de Tikehau dans l'archipel des Tuamotus

L’aéroport de Tikehau se situe à proximité directe du village principal de Tuherahera. En fonction de l’emplacement de votre hébergement sur l’atoll, vos hôtes viendront vous chercher en voiture ou en bateau. Aussi, est-il important de communiquer à votre hôtel les horaires d’arrivée. La question n’est pas seulement logistique : la tradition veut qu’on vous accueille avec une couronne de fleurs.

De manière générale, le transfert entre l’aéroport et votre logement est compris dans une formule tout-compris. Toutefois, certains établissements considèrent qu’il s’agit d’une prestation supplémentaire et le facturent très chèrement. Renseignez-vous afin d’éviter les mauvaises surprises.

A Tikehau, les distances à parcourir sur terre sont réduites : seul compte le lagon. Par conséquent, nous vous recommandons de choisir un hébergement où vos hôtes mettent à disposition des kayaks et des vélos. Vous aurez alors davantage de liberté pour découvrir l’atoll, le village et ses habitants.

Il est temps de visiter l’atoll de Tikehau

Les valises sont posées et vous pouvez enfin profiter de ce que l’atoll a de mieux à offrir : un cadre naturel exceptionnel. Pendant votre séjour, vous irez à la rencontre de la faune et de la flore locales. Les activités et excursions à Tikehau sont en nombre suffisant pour passer une agréable étape lors d’un voyage en Polynésie française. Certes, une plongée sous-marine est au programme. Mais les motus sur le lagon cachent bien des secrets. Êtes-vous prêt à partir sur un atoll du bout du monde ? Contactez-nous pour organiser votre prochain séjour dans les îles du Pacifique sud.