Véritable religion locale, le surf à Huahine compte parmi les loisirs les plus pratiqués par les habitants de l’île. Naturellement, c’est une destination privilégiée pour les amateurs du monde entier. En raison des passes entrantes dans le lagon, les vagues de récifs sont puissantes et creuses. Bref, ce sont les conditions idéales pour les amateurs de sensations fortes. A Huahine, on profite de vagues parfaites et d’une eau chaude à la couleur incroyable.

Les meilleurs spots de surf à Huahine

Les mythiques à Fare

Sur Huahine Nui, le village de Fare accueille deux spots de surf absolument incontournables en Polynésie française. Les deux sont des « reef break » gauche et droite, c’est-à-dire que les vagues se terminent sur un fond de corail. D’abord, le « Fare Left » est assez réputé dans le milieu. Les vagues peuvent être très creuses et très rapides, notamment en hiver. Puis on trouve le « Fare Right« , un spot semblant peut-être plus accessible car un peu plus profond. Les déferlantes restent néanmoins impressionnantes.

Ces spots comptent parmi les plus appréciés de l’île. La passe d’Avamoa favorise des vagues massives qui se referment très vite et les sensations sont au rendez-vous. Logiquement, la fréquentation est assez élevée, encombrant parfois le « Line-Up ».

Deux spots plus à l’écart sur Huahine Nui

Pour être un peu plus tranquille sur les vagues, il faut gagner le village de Maeva sur le littoral est. A proximité du motu Mahara, un spot profite des vagues de passe. Ce « reef break » gauche est moins exigeant que celui de Fare, et par conséquent moins attrayant pour les surfers chevronnés.

Vue aérienne de l'île de Huahine

Les sportifs accomplis pourront rapidement tomber sous le charme du spot situé face au village de Tifii. Les vagues de passe sont merveilleuses et aussi plus accessibles que sur les spots de Fare. Petit bijou dissimulé, ce « reef break » droite est peu fréquenté, sinon par les locaux.

Des spots plus paisibles à Parea

Loin des déferlantes du nord, le surf à Huahine Iti se pratique plus tranquillement. Les vagues sont bien moins puissantes et moins hautes, en tous cas en été. Ce « reef break » gauche et droite est très fréquenté par les surfers amateurs, les jeunes et les clients des hôtels à Huahine. L’ambiance est plus détendue, moins compétitive : un spot idéal pour faire du surf paisiblement.

Bon à savoir pour les surfers

Quelle est la meilleure saison pour pratiquer le surf à Huahine ?

En raison des puissantes passes de récifs, les vagues seront toujours au rendez-vous. Les marées sont en effet insignifiantes, et seuls les courants entrants ou sortants peuvent modifier le niveau de l’eau. Par contre, le surf à Huahine connaît clairement une saison d’hiver et une saison d’été. Les expériences peuvent donc s’avérer très différentes selon les dates du séjour.

Les surfers les plus expérimentés et chevronnés ne manqueront pas la saison hivernale. De novembre à avril, les vents venus du nord favorisent des vagues épiques, souvent gigantesques. Les voyageurs estivaux peuvent toutefois profiter d’une houle toute l’année pour s’adonner à leur passion.

Quel est le niveau requis pour faire du surf à Huahine ?

Clairement, les surfeurs se rendant à Huahine doivent avoir une bonne maîtrise technique de leur sport. Les vagues sont particulièrement puissantes et peuvent être très hautes. Elles sont également très brusques. Il est donc indispensable de maîtriser le « take-off » rapide. D’autre part, le surfer doit être capable de sortir du rouleau au bon moment. Sachant que les fonds sont couverts de récifs, chaque chute peut s’avérer risquée.

Le surf à Huahine se mérite. Il faut compter parfois 30 minutes de rame jusqu’au « peak », le point de déferlement. L’idéal serait encore de s’y faire emmener en bateau. L’hôtel Royal Huahine organise par exemple un système de navettes payantes. Il est aussi possible de louer un kayak qu’on ancrera près de la passe en question. Cependant, les passes restent des endroits dangereux, où les courants sortants peuvent être très violents.

Bancs de coraux face à l'île de Huahine

Pour profiter pleinement du surf sur l’île, il est conseillé de respecter un temps d’observation. Le surfeur doit se familiariser avec le mouvement des vagues et repérer les patates de corail. Ensuite, des protections s’imposent pour éviter les coupures sur le récif. Le port de chaussures aquatiques et même d’un casque est recommandé.

Peut-on surfer à côté des locaux sans problème ?

A Huahine, beaucoup considèrent leur île comme le berceau du surf en Polynésie française. Les spots font le bonheur et la fierté de la jeunesse. D’ailleurs, les jeunes insulaires démontrent tout leur talent chaque année lors de la compétition phare du Taapuna Master de Tahiti. Par conséquent, certains nourrissent une forme de « patriotisme » ou « localisme » à l’encontre des surfers étrangers. La question est autant sportive que culturelle : ces jeunes champions n’apprécient guère de voir des amateurs s’approprier leurs vagues.

Comme souvent, se présenter et faire connaissance sont les premiers pas vers une bonne entente. Rejoignez les surfers locaux dans l’eau et demandez-leur simplement si vous pouvez aller au « peak ». Bien entendu, vous respectez les priorités et les codes de conduite du surf. La majorité des surfeurs locaux se montrent sympathiques et bienveillants.

Prêt à rejoindre le peak ?

De manière générale, la pratique du surf est sans doute à déconseiller pour les débutants de passage en Polynésie française. En revanche, les surfers confirmés trouveront à Huahine matière à satisfaire pleinement leur passion. Sachant que Air Tahiti prend vos planches sur les vols inter-îles, vous avez désormais toutes les cartes en main.

Vous voulez en savoir plus sur comment organiser votre séjour en Polynésie ? Contactez-nous pour bénéficier de conseils personnalisés !