L’île de Raiatea bénéficie d’un rayonnement particulier dans la Polynésie française mais également à l’échelle de tout le Pacifique Sud. Celle que l’on surnomme l’île Sacrée est connue pour être la terre originelle de la culture polynésienne. C’est depuis cette terre que les navigateurs partirent à la découverte du fameux triangle polynésien. Les explorateurs sont allés jusqu’à Hawaï, l’île de Pâques et l’actuelle Nouvelle-Zélande.

De cette époque glorieuse, il ne reste plus que les légendes orales, les contes fantastiques que l’on se transmet de génération en génération, mais aussi de nombreux vestiges archéologiques : les marae. Ces derniers étaient les lieux du pouvoir civil et religieux. Le marae Taputapuatea à Raiatea était le plus grand d’entre tous, le plus emblématique également. Une visite s’impose à tous les voyageurs souhaitant mieux comprendre les îles du Pacifique.

Qu’est-ce qu’un marae ?

A l’époque pré-coloniale, les marae étaient les structures à la base de la société polynésienne. On en trouve dans toute la Polynésie élargie, depuis les îles Tonga jusqu’en Nouvelle-Zélande. Selon leur taille et leur emplacement, ils pouvaient symboliser les pouvoirs religieux et politiques, et dans une moindre mesure l’organisation du clan familial. Les marae étaient surtout des terres sacrées, parfois sacralisées au point de devenir taboues. Ils étaient également le lieu des célébrations de toutes natures : festives, guerrières et cultuelles.

Raiatea Guide de Voyage - Polynesia Paradise

En Polynésie française, notamment à Raiatea, les marae prennent la forme d’une plateforme rectangulaire, composée de pierres volcanique ou de morceaux de corail. Généralement, cette surface vide est flanquée de grandes pierres dressées à l’une des extrémités. Ne vous attendez pas à du bâti car la structure est désormais à ciel ouvert. Bien que ces édifices aient toujours rythmé la vie religieuse, la représentation sur place des figures divines est très discrète voire absente.

Les marae sont des ensembles sobres, presque austères, où l’essentiel n’est pas de voir mais de ressentir. Les anciens nourrissaient cette culture du secret et du solennel : les marae étaient édifiés à l’écart des zones de peuplement pour mieux marquer l’importance des liens unissant leur communauté à la terre.

Marae Taputapuatea à Raiatea : Aux origines de la nation polynésienne

Les marae avaient des fonctions diverses et une aura généralement limitée à la famille, au village, à l’île, mais rarement au-delà. Seul le marae Taputapuatea à Raiatea avait une dimension presque internationale, au moins pan-polynésienne.

Le rayonnement du marae à Raiatea

D’un point de vue historique, le marae Taputapuatea est une structure millénaire. Originellement consacré au dieu de la création, il s’en remit rapidement au culte au dieu Oro, celui de la fertilité puis de la guerre. La vénération du dieu qu’on représente recouvert de plumes rouges s’est ensuite étendue aux actuelles îles de la Société et plus loin encore. Cette extension a fait du marae Taputapuatea l’épicentre religieux et culturel d’une vaste zone géographique. En effet, chaque marae nouvellement fondé était constitué en partie de pierres sacrées provenant du marae originel. Le lien était à la fois organique et spirituel.

Le pic de Raiatea

Dans les faits, le marae Taputapuatea devint international. A Raiatea, se rassemblaient les prêtres de tous les marae issus de cette extension. Les alliances militaires y étaient conclues, les rois y étaient couronnés et les navigateurs échangeaient leurs connaissances. Au-delà du culte religieux, le marae Taputapuatea devenait l’expression d’une identité culturelle commune : la naissance d’une nation polynésienne.

Un site historique d’une valeur inestimable

De cette épopée, on trouve des marae dits Taputapuatea à Moorea, Tahiti, dans les îles Marquises, à Hawaï, et tant d’autres îles. Aujourd’hui encore, nombreux sont ceux de la Polynésie élargie se rendant sur la terre originelle de Raiatea, là où tout avait commencé. A la suite de guerres intestines et de la colonisation européenne, le marae Taputapuatea a perdu son attrait et les symboliques qui l’entouraient. Peu ou pas entretenu, il bénéficia de travaux de rénovation et de restauration dans les années 1990. Avec l’appui des autorités françaises, le site est classé au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2017. L’association culturelle locale Na Papa E Va’u Raiatea d’ailleurs largement contribué à la valorisation du site.

Au marae Taputapuatea, ce sont plus de mille ans d’histoire polynésienne qui s’inscrivent dans la pierre et le corail. Son influence sur le peuplement des îles du Pacifique et le développement de la culture maohi est considérable. Cette terre originelle pose par conséquent les questions d’héritage et de transmission. D’ailleurs, les vestiges restaurés sont authentiques. Désormais protégé et bénéficiant d’un cadre naturel exceptionnel, une visite sur le site est incontournable.

Comment visiter le marae à Raiatea ?

Vue aérienne de Taputapuatea Marae à Raiatea

Le marae Taputapuatea se situe sur le versant Est de la partie méridionale de l’île. Il est assez isolé et à l’écart des zones résidentielles. Pour y accéder, trois possibilités s’offrent à vous. Tout d’abord, le site est accessible par la route. Il vous suffira d’une voiture de location ou d’un vélo. La solution la plus pratique est de loger dans un des hôtels à Raiatea se situant à proximité immédiate, notamment l’Hôtel Atiapiti à quelques centaines de mètres à peine. Enfin, vous pouvez passer par l’intermédiaire des tours et circuits privés, qui organisent des sorties à la journée ou demi-journée prévoyant un arrêt sur le site classé.

En dépit de sa valorisation par l’Unesco, le site ne bénéficie d’aucun centre des visiteurs, ni centre de documentation. Par conséquent, il n’y a aucun interlocuteur sur place et seuls quelques panneaux d’informations peuvent renseigner les visiteurs sur l’importance historique du site. L’expérience reste plaisante et agréable. A noter également qu’un chemin balisé conduit sur les hauteurs vers un point de vue fantastique surplombant sur le site.

Notre conseil est le suivant : faites-vous accompagner par un guide local. L’histoire du marae Taputapuatea à Raiatea est surtout orale. Elle mêle les anciennes croyances aux récits familiaux. Dans l’attente d’une véritable offre académique de la part des autorités publiques, nous vous invitons donc à prendre contact avec vos hôtes dans les pensions et hôtels de la ville. Ceux-ci auront en effet grand plaisir à vous guider sur le site.

Partez à la découverte de l’île de Raiatea

Destination atypique, l’île de Raiatea vous propose de découvrir la culture polynésienne comme jamais vous ne l’auriez imaginé. Les découvertes culturelles et naturelles sont nombreuses. Depuis la remontée d’une rivière en canoë jusqu’à initiation au Street Art à Uturoa, les activités à Raiatea ne manquent pas. En outre, vous pourrez agrémenter votre séjour sur l’île Sacrée d’un passage sur Tahaa, l’île voisine avec laquelle elle partage un même lagon.

Votre voyage en Polynésie française ne fait que commencer. Où irez-vous après Raiatea ? Nous sommes à votre disposition pour établir ensemble votre itinéraire prochain dans les îles du Pacifique Sud. Contactez-nous dès à présent pour bénéficier de nos conseils personnalisés.