La Polynésie française est une destination tropicale particulièrement sûre. En effet, les îles sont dépourvues de gros prédateurs, de serpents venimeux ou d’araignées mortelles. Il en est autrement de la faune aquatique. Découvrez le fascinant quotidien des requins en Polynésie et apprenez à les observer.

Vivre avec les requins en Polynésie française

On recense pas moins d’une vingtaine d’espèces de requins en Polynésie. Celles que vous serez amenés à rencontrer évoluent dans trois environnements distincts : les lagons, les passes océaniques et les tombants externes des îles.

Les requins dans la culture polynésienne

De nombreux mythes entourent la figure du requin en Polynésie. Celui-ci peut être un compagnon et un guide lors des sorties en mer, la réincarnation des anciens ou l’instrument de la colère des dieux. Depuis des siècles, les peuples polynésiens ont appris à vivre, l’adoptant lors des rites initiatiques ou comme totem protecteur du clan. Le requin occupe donc une place importante dans le patrimoine culturel.

Les requins dans la culture polynésienne avec un exemple de tatouage

Les requins en Polynésie française jouent également un rôle essentiel dans l’équilibre naturel. Ils sont les maillons élémentaires de la chaîne alimentaire, régulant la prolifération des espèces et nettoyant les océans. C’est une question environnementale de premier ordre. Malheureusement, la surpêche, le développement du tourisme et l’image très négative importée du monde occidental a fortement nui au statut jusqu’alors tabou du requin.

Pour préserver la survie des espèces et garantir ainsi un écosystème marin équilibré, la Polynésie française a interdit en 2006 sur son territoire la pêche, la mutilation et l’abattage des requins. Cette mesure de protection est autant environnementale que culturelle. Hommes et requins en Polynésie doivent apprendre ou réapprendre à vivre côte à côte.

Les principales espèces de requins en Polynésie française

Le requin à pointes noires a élu domicile dans toutes les îles de la Société et aux Tuamotus. Pouvant atteindre jusqu’à 1,5 m de long, il est inoffensif et vous accompagne lors de vos baignades ou vos sorties en kayak. Autre résident des lagons, le requin citron mesure plus de 2 m. Bien qu’impressionnant, il est lui aussi inoffensif. Vous le rencontrerez à Moorea et à Bora Bora.

L’observation des requins de récif s’apprécie surtout dans les Tuamotus. Les requins gris ou à pointes blanches peuvent être observés dans les très poissonneuses passes à Tikehau, Rangiroa et Fakarava.

Pour finir, les plongeurs pourront rencontrer deux espèces plus solitaires. Entre janvier et mars, le Grand Requin Marteau fait son apparition à la passe de Tiputa à Rangiroa. Sa taille peut atteindre 6 m de long. Mais surtout, autant dans les Tuamotus qu’à Tahiti même, vous pourrez observer le requin tigre, un imposant prédateur dont il vaut mieux se tenir à l’écart.

Les règles de sécurité

Existe-t-il un danger de se faire attaquer ?

Rencontrez des requins citron lors d'une plongée à Tahiti, en Polynésie française.

La probabilité de se faire attaquer par un requin en Polynésie est infime. La majeure partie du temps, le squale se désintéressera ou prendra peur et s’éloignera rapidement. Toutefois, des attaques peuvent se produire. S’il ne faut pas céder à l’hystérie anti-requins véhiculées par certains médias, il est tout aussi erroné de penser que les requins en Polynésie seraient totalement inoffensifs. Ce sont des prédateurs sauvages qu’il est impossible de domestiquer.

Les rares attaques recensées ces dernières années sont en partie liées à la nature imprévisible de certaines espèces et à leur comportement inquisiteur. Les blessures peuvent être plus ou moins graves. L’autre et principale raison de ces attaques se trouve dans les comportements irresponsables, où la bêtise et le non-respect des règles de sécurité se rejoignent.

Depuis 2017, la Polynésie française interdit le nourrissage ou shark feeding, une pratique consistant à attirer les requins avec des appâts. Pourtant, certains acteurs du tourisme rechignent à suivre l’interdiction, invoquant des raisons autant culturelles qu’économiques. Les conséquences sont évidemment une perturbation du comportement de l’animal et le risque accru d’une attaque. Heureusement, le phénomène reste mineur.

Trois lignes de conduite à adopter

En premier lieu, vous devez respecter l’animal et son environnement. L’observation est primordiale. Laissez les requins nager tranquillement et ne cherchez pas à interagir avec eux. Cela vaut également pour les enfants. Bien sûr, n’excitez pas les requins avec de la nourriture.

Ensuite, il est essentiel de suivre les recommandations des professionnels du snorkeling et de la plongée. Ceux-ci connaissent l’environnement et sont familiers avec les requins. Restez à l’écoute et n’entreprenez rien sans leur aval.

Enfin, vous devez accepter le facteur chance. En plongée ou lors d’une sortie en bateau sur le lagon, il peut arriver que vous ne puissiez pas rencontrer autant de requins que vous l’espériez. Ne soyez pas déçu ! Ce sont les aléas d’un tourisme écoresponsable qui associe le développement durable à la sécurité des visiteurs.

Recommandations pour observer les requins en Polynésie française

N’ayez pas peur et faites confiance au guide !

Requins pendant une séance de snorkeling à Moorea

Certaines personnes éprouveront des craintes à l’idée de nager à côté des requins. En effet, l’imaginaire collectif a créé un mythe tenace dont il est difficile de se détacher. Un temps d’adaptation est nécessaire alors que le séjour dans les îles passe bien trop vite.

Mettez toutes les chances de votre côté et passez par les services d’un guide professionnel dès votre arrivée. A son contact, vous apprendrez à connaître le comportement des requins et gagnerez en confiance pour réitérer l’expérience en toute sérénité.

Néanmoins, n’oubliez pas que vous n’êtes pas en Polynésie française pour apprendre à vaincre vos peurs. Personne ne vous obligera de vous mettre à l’eau : l’observation à bord d’un bateau est également possible.

Les sites où rencontrer les requins en Polynésie française

Pour observer les requins, vous avez le choix entre le snorkeling et la plongée. Les deux approches offrent des sensations différentes et inoubliables. Nous pouvons vous recommander plusieurs sites.

Pour le snorkeling, rendez-vous sur la côte Ouest à Moorea à la rencontre des requins à pointes noires. Sans même trop vous éloigner du rivage, vous les verrez progressivement vous entourer. Vous pouvez même tenter l’expérience à bord d’une pirogue traditionnelle ! Autre site d’exception : le Lagon Bleu sur l’atoll de Rangiroa dans l’archipel des Tuamotus. Une excursion à la journée vous emmène au bout du monde à la découverte d’une nurserie de requins à pointes noires.

Pour la plongée, vous pourrez observer les requins citrons à Bora Bora; les requins à pointes noires à Moorea et les requins tigres à Tahiti. Les plongeurs confirmés ne manqueront pas de se rendre dans les Tuamotus pour les plongées dérivantes à Rangiroa, Tikehau et surtout Fakarava. Sur ces sites, jamais la densité de requins n’aura été si forte : vous verrez littéralement un mur de requins !

Découvrez maintenant les requins en Polynésie française !

Les requins appartiennent au patrimoine culturel polynésien. Mais au-delà de ses questions identitaires, leur présence témoigne également de la richesse de la vie aquatique en Polynésie. A ce titre, aller à leur rencontre semble une évidence.

Les activités en Polynésie française sont nombreuses. Préparez dès à présent votre voyage en choisissant les meilleurs hôtels en Polynésie française et contactez-nous pour l’organisation de vos activités.