L’air marin et les activités vous ont mis en appétit. Il est l’heure de goûter à la cuisine des îles. La culture culinaire locale invite à une dégustation conviviale et familiale. Elle est à l’image de la Polynésie : ensoleillée et tournée vers la mer. Ces saveurs tropicales ne manqueront de vous surprendre et de vous ravir. A la rencontre des influences asiatiques et occidentales, Tahiti a su conserver son charme gastronomique, pour le plus grand plaisir des yeux et des papilles. Découvrons ensemble quelles sont spécialités de Tahiti.

Les spécialités de Tahiti à base de poisson

Le poisson au lait de coco

De toutes les spécialités de Tahiti, le poisson cru au lait de coco sera celle qui vous accompagnera pendant tout votre séjour. Ce plat réunit deux aliments typiquement polynésiens et à la base de l’alimentation : le poisson et le lait de coco. Par conséquent, il est difficile de trouver plus authentique que le poisson cru à la Tahitienne, que vous pourrez déguster à toute heure de la journée.

La plupart du temps, il s’agit de thon rouge, qui sera servi en dés et acidulé au citron vert. Le thon ainsi mariné est consommé cru. Le poisson doit donc être de première fraîcheur. La recette ajoute parfois quelques légumes crus, concombre, tomates et oignon. Possiblement, on y trouvera de la carotte ainsi que des onces de gingembre. Enfin, l’ensemble est arrosé de lait de coco. Bien entendu, le succès de la dégustation dépend de la qualité des produits. Veillez à ce que le lait de coco soit frais, à savoir une pulpe fraîchement rappée et non en brique.

Poisson Cru, une spécialité culinaire de Tahiti

Le poisson cru au lait de coco est le plat emblématique de la Polynésie. Ce plat est à la fois une image de marque et un plaisir gustatif. De préférence, consommez-le sans accompagnement, ou sinon avec un peu de riz.

Le chaud-froid de thon au sésame

Les produits de la mer et du lagon sont très appréciés en Polynésie. Le poisson est consommé sans modération et pour notre plus grand plaisir. Surtout, le thon rouge égaie certaines des meilleures spécialités culinaires de Tahiti. Le chaud-froid de thon fait partie de celles-ci. Le thon est servi mi-cuit, à savoir chaud et cuit à l’extérieur, froid et cru à l’intérieur.

Découpé en pavés, le thon est humidifié à l’aide d’une marinade au soja et au citron. Puis, il est recouvert de graines de sésame. Une bonne cuisson est primordiale car seules les parties supérieures seront cuites tandis que l’intérieur doit rester cru. Après avoir été laissés au repos, les blocs de thon sont finalement découpés en lamelles.

Surprenant au goût et au palet, le chaud-froid de thon au sésame s’accompagne au choix de riz, ou de quelques morceaux de fruits frais. Le mariage des saveurs rend le plat absolument délicieux.

Les spécialités de Tahiti à base de viande

Le poulet fafa

A côté des plats à base de poisson, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur le poulet fafa. Comme son nom l’indique, place à la viande blanche de volaille et aux aromates de Tahiti. Les blancs de poulet sont marinés dans du lait frais de coco, auquel on ajoute ensuite plusieurs feuilles de fafa, une plante aromatique tropicale à l’allure d’épinard.

Le Poulet Fafa, un plat typique tahitien

Cette spécialité tahitienne est assez facile à préparer, et s’accompagne de préférence de riz. Elle a surtout l’avantage de vous faire goûter aux feuilles de taro, le fafa. Le plat se veut convivial et les saveurs mélangées de la coco, du fafa et du poulet sont un régal pour tous.

Le ma’a tinito au porc

Littéralement, le ma’a tinito signifie le repas chinois. Cela rappelle l’influence de la communauté chinoise de Tahiti sur le développement de culture gastronomique local. Mieux encore : ce plat fusionne les goûts et les couleurs de cultures différentes, ce montre l’ouverture de la société polynésienne.

Le ma’a tinito superpose dans un même plat plusieurs aliments non mélangés mais disposés par couche. On y trouve des haricots rouges, du vermicelle de soja ou des pâtes, quelques haricots verts découpés, et enfin de la viande de porc qui aura été préalablement mijotée dans une sauce soja. Servi sans pâte, il s’accompagne de préférence de riz blanc.

Les douceurs de Tahiti

Le pain coco façon traditionnelle

Sorte de pain brioché, le pain coco est une douceur qui accompagnera toutes vos fringales. Vous le consommerez autant au petit-déjeuner qu’au cours de la journée, et également à table comme accompagnement. Contrairement à ce que son nom indique, cette douceur sucrée n’est pas cuisinée à base de noix de coco et la plupart du temps n’en aura qu’un lointain arôme. Cependant, les gourmands ajoutent de la pulpe de coco râpée pour affirmer le goût.

Ainsi, le pain coco se déguste telle une viennoiserie, chaud ou froid. Il peut être agrémenté d’une pâte à tartiner, confiture ou crème coco pour justement retrouver l’intensité de la noix de coco. Ce mets sucré est l’une des spécialités de Tahiti et un pendant essentiel de la culture polynésienne.

Le po’e banane façon traditionnelle

Envie d’une douceur plus intense ? Laissez-vous tenter par le dessert polynésien par excellence. Le po’e est une sorte de pudding aux fruits, aromatisé à la vanille et au lait de coco. On trouve des po’e aux fruits et aux légumes, notamment pour l’accompagnement du plat principal. Mais dans sa version sucrée, c’est bien le po’e banane qui attire toute l’attention gustative.

Le pudding Po'e Banana, un dessert traditionnel de Polynésie

Les bananes sont écrasées puis mélangées dans la farine de tapioca et les graines de vanille. Le tout est ensuite enveloppé dans des feuilles de bananier puis cuit au four. Le résultat est une nouvelle fois surprenant : un dessert sucré, à la fois onctueux et collant.

Participez au four tahitien du dimanche

Si la chance vous sourit et si l’occasion se présente, vous pourrez participer au repas traditionnel autour du four tahitien. Cette technique ancestrale consiste à faire cuire les aliments à l’étouffée, dans un trou creusé dans la terre. Posée sur des pierres volcaniques incandescentes, la nourriture est ensuite recouverte de larges feuilles de bananier. Le four est enfin fermé à l’aide de sacs de terre ou de sable, afin de conserver la chaleur intacte.

Et que cuit-on dans un four tahitien ? Eh bien absolument tout : poissons, viandes, légumes, gâteaux. La pièce centrale sera un petit cochon de lait, dont les Polynésiens sont extrêmement friands. Toutes les spécialités de Tahiti sont là. Certains aliments demandant un temps de cuisson plus réduits seront ainsi enveloppés dans des feuilles ou mis dans des marmites et superposés aux marges du foyer, là où la température est moins forte.

Le rituel de préparation est suivi de plusieurs heures de cuisson. Dans l’attente, on joue, on parle, on chante. L’ouverture du four est un moment de réjouissance, l’une des meilleures façons de s’imprégner de culture polynésienne. Cet événement à ne pas manquer se déroule habituellement les jours de fête, et plusieurs pensions et hôtels à Tahiti le proposent à leur clientèle.

A la découverte de Tahiti et ses îles

La culture polynésienne est riche et généreuse, et les saveurs tropicales vont partie du patrimoine local. Rendez-vous de bonne heure au marché couvert de Papeete et découvrez tout un festival de couleurs, de parfums et d’arômes. Il s’agit d’ailleurs d’une des meilleures choses à faire à Tahiti pendant votre séjour.

Les spécialités culinaires de Tahiti titilleront vos papilles. Mais l’île Reine de la Polynésie cache encore bien des surprises. Initiez-vous à l’art du Taurumi lors d’un massage à Tahiti, puis assistez au Heiva, summum de la culture maohi, en allant à la rencontre des Vahinés de Tahiti. Commencez à organiser votre voyage en Polynésie française, et contactez-nous pour découvrir nos offres.