La Vahiné de Tahiti appartient aux clichés entourant la beauté des îles polynésiennes. Pendant des siècles, l’imaginaire collectif occidental a représenté la jeune femme tahitienne comme un modèle de sensualité. Tahiti apparaissait alors comme le lieu des amours libres et des plaisirs charnels. Si cette construction semble aujourd’hui obsessionnelle, la représentation de la Vahiné n’a pas entièrement disparu des mœurs locales.

Grâce au chant et à la danse, les femmes tahitiennes ont accaparé les attributs de la Vahiné de Tahiti. Ce faisant, elles préservent, valorisent et transmettent le patrimoine culturel polynésien. La danse est aussi l’occasion de créer un sentiment commun et de prendre du plaisir. Partons alors à la découverte de la Vahiné de Tahiti et évoquons l’importance du Heiva.

L’image de la Vahiné de Tahiti

Les Vahinés d’aujourd’hui

Vahine avec un diadème de fleurs de tiare à Tahiti, Polynésie française

Si le mythe plus occidental que polynésien présente la Vahiné de Tahiti comme plantureuse et lancinante, le terme Vahiné signifie littéralement « la femme ». Autrement dit, quel que soit leur âge ou leur corpulence, toutes les femmes de Tahiti sont intrinsèquement des Vahinés. Ensuite, si les récits idolâtrent leur beauté incomparable, les femmes tahitiennes sont les égales des femmes du monde entier. Les différences, si elles existent, sont surtout liées au climat tropical et au mode de vie dans les îles du Pacifique.

En Polynésie française, le quotidien conjugue la modernité et la tradition. Le respect des us et coutumes se remarque d’ailleurs par l’importance du vestimentaire. Il ne s’agit pas de folklore mais bien affirmer l’identité culturelle locale.

A titre d’exemple, le port de la fleur de tiare est encore très courant à Tahiti et ses îles. Cet attribut culturel a même une signification que nulle femme ne doit ignorer. Portée à l’oreille gauche, la fleur indique que votre cœur est pris. Sur l’oreille droite, elle annonce que votre cœur reste à prendre.

La tenue traditionnelle de la Vahiné

Danseuse vahiné dans un costume traditionnel de Tahiti

Traditionnellement, la Vahiné de Tahiti porte un costume composé d’un jupon avec ceinture, d’une coiffe, d’un soutien-gorge et de divers ornements esthétiques comme un collier et des bracelets. L’ensemble est entièrement constitué à la main à partir d’éléments naturels polis ou tressés : des fougères, de l’écorce, des noix de coco, des coquillages et bien sûr des fleurs fraîches.

Cette tenue était autrefois portée lors des cérémonies religieuses. Désormais, les danseuses la revêtent également à l’occasion des démonstrations culturelles et des soirées à thème dans les grands hôtels à Tahiti et ses îles. L’apparition de certains vêtements en tissu souligne cette évolution. Mais généralement, le costume traditionnel ou « more » est resté identique.

Et les hommes dans tout ça ? Ils portent également le costume traditionnel pour la danse. Ils se produisent torse nu, laissant ainsi apparaître leurs tatouages.

L’importance de la danse pour la Vahiné de Tahiti

Tamure ou Ori Tahiti, danse traditionnelle tahitienne

Au-delà d’une activité physique et collective, la danse est un moyen d’expression et de communication privilégié. Elle incarne une pensée, un sentiment et une identité. La danse est aussi la parole des anciens.

Découvrez le Ori Tahiti

Si les danses polynésiennes sont multiples et variées, le Ori Tahiti est au cœur de toutes. Ici, la Vahiné occupe le rôle central. Les percussions rythment une gestuelle faite de roulements. Ainsi, si la danseuse ne se déplace que très peu, les déhanchés sont continus et accompagnés de pas spécifiques. La cadence est plus ou moins soutenue selon la particularité de la danse.

Les pas de danse et les roulements du corps donnent le tempo, mais les bras et les mains donnent sens à l’ensemble. Chaque chorégraphie renvoie à une symbolique, à une histoire. Par conséquent, les impressionnants mouvements d’une Vahiné à Tahiti représente bien plus qu’un simple spectacle folklorique. Le Ori Tahiti est en effet l’art de transmettre la mémoire vive de la culture polynésienne et ses légendes.

L’institution tahitienne : Le Heiva

Chaque année au mois de juillet, se déroule à Papeete le festival de danse du Heiva i Tahiti. Il s’agit probablement de l’événement culturel le plus important de toute la Polynésie française. Plusieurs compagnies de danse et des centaines de participants présentent leurs chorégraphies dans un jeu de sons, de couleurs et mouvements. Leurs productions sont le fruit d’un immense travail de recherche, d’écriture et d’entraînement. Cet événement populaire est une des activités incontournables à Tahiti.

Heiva i Tahiti, festival de danse à Papeete

Le Heiva i Tahiti est l’affirmation positive de la culture polynésienne dans le respect des traditions, de l’identité et de la langue tahitienne. Mieux encore : le tout est d’une beauté incroyable et un vrai délice pour les yeux. Au cœur de ce cérémonial éblouissant, la Vahiné de Tahiti devient alors une ambassadrice de choix.

La Vahiné de Tahiti : Cliché ou folklore ?

Le mythe polynésien est tenace. A ce titre, la Vahiné participe à l’aventure exotique que beaucoup attendent. Pourtant, les Tahitiens se sont réapproprié cette figure pour en faire un vecteur incontournable de leur identité culturelle. Les clichés et le folklore ont désormais une signification bien différente de celle d’antan. Aussi, nous vous recommandons d’assister à un concours de danses ou à un cérémonial traditionnel pendant votre séjour en Polynésie française.

Si vous vous demandez quand partir à Tahiti, sachez que juillet est l’une des meilleures périodes. En effet, les événements culturels s’enchaînent pour le plus grand plaisir des voyageurs. Il ne vous reste plus qu’à trouver un vol pour Tahiti pour en profiter. N’hésitez pas à nous contacter pour l’organisation de votre séjour dans les îles du Pacifique Sud.