Quand partir à Tahiti ? L’île Reine de la Polynésie française peut se visiter à n’importe quel moment de l’année. Son climat tropical garantit des températures chaudes entre 25 et 32°C et la température de l’eau reste constante. La mer chaude vous permet ainsi de vous baigner tout au long de l’année. Sachez néanmoins que Tahiti connaît une saison sèche et une saison humide. Selon les dates de votre séjour, le nombre d’averses peut donc sensiblement augmenter, au risque de gâcher un peu vos vacances…

Par ailleurs, les conditions météorologiques ne sont pas les seules données à prendre en compte. La haute saison touristique, les événements culturels et bien sûr le prix du voyage à Tahiti peuvent aussi influencer votre choix. Alors quand partir et visiter Tahiti ? Cherchons ensemble les mois en or pour visiter cet incontournable de l’archipel polynésien !

Novembre à avril : partir à Tahiti quand la saison est humide

Attendez-vous à des averses fréquentes

L’été austral se distingue par de fortes et longues averses. Cette période débute à la mi-novembre et connaît un pic de précipitations en janvier. S’il se peut que vous profitiez de quelques éclaircies, il est également possible qu’il pleuve toute la journée. D’autre part, Tahiti est une île haute avec les massifs montagneux les plus élevés de l’archipel. Les sommets accrochent généralement les nuages et lorsqu’il ne pleut pas, le ciel reste souvent nuageux. Néanmoins, il y aura toujours quelque chose à faire quand il pleut à Tahiti.

Un arc-en-ciel à Tahiti, Polynésie française

Moins de soleil, plus d’humidité et une chaleur constante font des mois de décembre à mars une période à éviter lors d’un premier voyage à Tahiti. En revanche, les amateurs de plongée sous-marine pourront observer une faune aquatique unique à la période et les surfeurs professionnels profiteront de vagues impressionnantes.

Une période bon marché

A l’exception de la période des fêtes de fin d’année, la période humide se distingue par des prix sensiblement réduits. Cette différence avec notamment les mois estivaux se constate au niveau des coûts de transport et d’hébergement. En effet, c’est pendant la période pluvieuse que les vols pour Tahiti sont les plus abordables. D’autre part, pour pallier à la baisse de la fréquentation, les hôtels de luxe proposent d’intéressantes réductions. Ainsi, le prix des chambres en bungalows peut être diminué de moitié.

La vie culturelle à Tahiti ne s’interrompt pas pendant l’été austral. Certaines festivités locales sont à découvrir à la Maison de la Culture à Papeete. A la fin novembre, les amateurs de danses polynésiennes ne manqueront pas le concours annuel du Hura Tapairu au Grand Théâtre. Une intéressante fusion entre tradition et modernité. D’autres visiteurs assisteront en février de chaque année au Festival international du Film documentaire océanien. En outre, il y a toujours des activités à faire quand il pleut.

Mai à juin : un entre-deux avantageux

Partir à Tahiti quand le soleil revient

Coucher de soleil sur une plage de l'île de Tahiti

L’hiver austral débute après de longs mois humides. A partir de mai, les conditions météorologiques s’améliorent constamment. A choisir, nous vous conseillerons le mois de juin qui est plus propice. Le taux d’ensoleillement est très satisfaisant, les températures sont plus agréables et l’humidité n’est plus un problème majeur. En outre, vous bénéficierez encore de tarifs avantageux pour les billets d’avion. Surtout, vous profiterez de nombreuses disponibilités dans les pensions et hôtels à Tahiti. En effet, la saison touristique commence à peine et le taux de remplissage n’est pas encore rédhibitoire.

La vie culturelle locale prend son envol

Le retour des beaux jours voit de nombreuses festivités s’organiser à Papeete et sur Tahiti. L’événement le plus marquant sera la tenue du Heiva des écoles (Taupiti ana’e) à la début juin. A l’image de son homologue réservé aux adultes, il met en scène les danses polynésiennes avec un vrai souci de transmission. Un peu plus tard dans le mois et toujours à Papeete, le salon de l’artisanat du Heiva Rima’i rend hommage au savoir-faire polynésien et aux producteurs locaux. Ce beau mois de juin se termine par la Fête de l’autonomie, un événement populaire et festif avec concerts et animations de rue.

Juillet à août : vers l’idéal et la perfection

Partir à Tahiti quand les conditions d’accueil sont les meilleures

Un temps idéal sur une mer bleu azur à Tahiti

Les mois de juillet et août constituent la meilleure période pour vous rendre à Tahiti. Le taux d’ensoleillement est optimal et l’humidité atteint son niveau le plus bas. Si le ciel peut être nuageux, les averses sont moins fréquentes. La saison sèche est aussi la période idéale pour les randonnées à Tahiti et la visite des grottes volcaniques. En effet, ces activités seraient annulées en cas d’averse la veille. En choisissant cette période pour venir à Tahiti, vous mettrez donc toutes les chances de votre côté et profiterez pleinement de votre séjour.

C’est aussi pendant ces mois que la vie culturelle locale atteint son apogée. D’abord en juillet, se tient l’incroyable festival du Heiva i Tahiti. Venues de tous les archipels, des dizaines de compagnies artistiques rendent hommage aux arts polynésiens lors d’un concours de danses et de chants pendant plusieurs jours. C’est l’occasion de découvrir le mythe polynésien et la Vahiné de Tahiti. Le deuxième événement culturel à ne pas manquer se tient au marae Arahurahu. Jusqu’au début août, des spectacles traditionnels se déroulent sur un site historique emblématique de la civilisation polynésienne. Enfin, à la fin août se tient sur Tahiti Iti la compétition internationale du Tahiti Pro, où les plus grands champions du surf mondial chevauchent la Vague de Teahupoo.

Quelles sont les inconvénients à partir en juillet et août ?

Les mois de juillet et août sont une période de vacances scolaires à la fois pour les voyageurs des pays de l’hémisphère Nord et les habitants et résidents de Polynésie française. La fréquentation des lieux touristiques est plus soutenue qu’à l’accoutumée. Par conséquent, il y a un peu plus de monde, moins d’intimité et moins de disponibilités dans les hôtels de la gamme intermédiaire et pour l’organisation des activités. Autrement dit, il est impératif de faire les réservations bien à l’avance, surtout pour les établissements de qualité.

Autre conséquence du flux de visiteurs, les prix des billets d’avion augmentent fortement. Trouver un vol pour Tahiti à prix abordables devient alors compliqué. Cette tendance s’explique par les nombreux retours d’expatriés vers la France pendant cette période. Les billets internationaux sont plus chers et en nombre limités. Cela se reflète également sur les vols intérieurs entre les îles de la Polynésie française. Si les prix sont ceux de la haute saison, le nombre de places disponibles est limité.

Septembre à octobre : quand partir à Tahiti redevient tranquille

Palmiers sur une plage devant la mer de Polynésie française

L’hiver austral arrive lentement à son terme et les conditions climatiques demeurent encore très bonnes. Jusqu’à la mi-octobre, le taux de pluviosité reste relativement bas et le soleil est toujours au rendez-vous. Vous apprécierez la tranquillité des plages à Tahiti et la sérénité des massifs montagneux. Les amateurs de plongée pourront aussi admirer la migration des baleines à bosse au large de Tahiti. Le phénomène se produit de juillet à novembre et promet des souvenirs inoubliables.

Surtout, il y a beaucoup moins de monde. Les vacances scolaires se terminent courant du mois d’août en Polynésie française et les visiteurs internationaux se font plus rares dès le début septembre. Par conséquent, les prix des billets d’avion redescendent et désormais l’offre hôtelière apparaît plus accessible. La vie culturelle devient plus authentique, moins grandiloquente. Les festivals de musique, de chants ou d’ukulélés rassemblent ainsi plus les locaux que les touristes. C’est une atmosphère très différente.

Les mois de septembre et octobre sont donc les mois dorés. Les conditions sont réunies pour garantir un séjour de qualité, au calme et au soleil, avec des prix plus abordables. Plus précisément, nous vous recommandons la période allant de mi-septembre à mi-octobre pour partir à Tahiti.

Choisissez votre itinéraire en Polynésie française

Partir à Tahiti pendant la période humide ne signifie pas que le séjour sera mauvais. Seulement, attendez-vous à de nombreuses averses. La période sèche allant de mai à octobre est la période privilégiée pour se rendre à Tahiti. En fonction des attentes et des dispositions de chacun, on choisira l’un de ces mois pour visiter l’île Reine. Le voyage ne fait que commencer.

Tahiti est la porte d’entrée de la Polynésie française. Tracez votre itinéraire à destination des îles du Pacifique Sud. Et pourquoi pas envisager également une croisière à Tahiti et ses îles ? Nous restons à votre écoute. N’hésitez pas à nous contacter pour que nous l’organisions ensemble.